Inhumation ou crémation 

Notre société, Les Pompes Funèbres Chopin, vous accompagne dans cette décision difficile qu’est l’inhumation ou la crémation.

picto rose blanc

 N’hésitez pas à nous contacter pour des informations complémentaires et échanger sur ce choix complexe. 

Inhumation et crémation : comment choisir ?

Le choix de l’inhumation ou de la crémation est souvent une décision difficile à prendre pour les proches, notamment en l’absence de volontés clairement exprimées du défunt. Nous sommes là pour répondre à vos questions et vous guider dans votre choix.

mis en biere
picto rose bordeaux
recueillement

Quel devenir pour les cendres ?

Après la crémation, les cendres sont recueillies dans une urne cinéraire munie d’une plaque indiquant l’identité du défunt et le nom du crématorium.

 

Période de garde

L’urne peut être gardée au crématorium pendant un an au maximum (ou dans un lieu de culte, après accord de l’association chargée de l’exercice du culte).

À l’issue de ce délai, si les proches du défunt n’ont pas pris de décision, les cendres sont dispersées dans l’espace de dispersion du cimetière de la commune du lieu de décès ou, si nécessaire, dans le site cinéraire le plus proche.

 

Cimetière ou site cinéraire

Au sein d’un cimetière ou d’un site cinéraire, les cendres peuvent avoir les destinations suivantes :

– inhumation de l’urne dans une sépulture,

– dépôt de l’urne dans un columbarium ou dans un cavurne,

– scellement de l’urne sur un monument funéraire,

– dispersion des cendres dans l’espace aménagé à cet effet (jardin du souvenir).

 

Dispersion des cendres en pleine nature

Pour disperser les cendres en pleine nature, il faut s’assurer que celles-ci ne se répandront pas, même partiellement, sur la voie publique ou dans un lieu public (stade, square, jardin public…).

La dispersion est autorisée en pleine mer mais peut être interdite sur les cours d’eau (se renseigner auprès de la mairie de la commune concernée). Une déclaration à la mairie du lieu de naissance du défunt est nécessaire. Un registre indique l’identité du défunt, la date et le lieu de dispersion des cendres.

Il est interdit de conserver les cendres dans un logement ainsi que de les disperser dans un jardin privé.